Je suis pharmacien, gay, et je me battrai toujours pour le droit des femmes à la contraception et à l’IVG, et pour le respect de la liberté de mes patient(e)s dans leurs choix.

Je tenais à vous remercier, vous toutes et tous, qui, époux, ami(e)s, patient(e)s, consoeurs, confrères, soignant(e)s, anonymes, twitteuses et twitteurs, facebookeuses et facebookeurs, m’avez, depuis hier, adressé vos messages d’amitié et de soutien, suite à l’attaque homophobe dont j’ai été la cible sur les réseaux sociaux.

Celle-ci, se « questionnant » sur mon « identité sexuelle » (j’en cherche encore la carte…), puisque je suis pharmacien et homosexuel (oui, c’est possible!), cherchait via cette « interrogation » prétexte à fragiliser et salir mon engagement au sein du collectif de pharmaciens (@collectif_pharm) qui a lancé l’alerte sur la volonté d’introduction d’une clause de conscience par l’Ordre des pharmaciens dans le nouveau code de déontologie.

Je m’exprime ici en mon propre nom.

Les conséquences probables de cette clause ont largement été débattues dans les médias, dénoncées au sein même du Gouvernement, puisqu’elles pourraient, analyse de spécialistes du droit de la santé à l’appui, notamment encourager ou légitimer des conduites de professionnels déviants de l’éthique, certes très marginaux, remettant déjà en cause le libre accès des patientes majeures ou mineures à leur droit à la contraception, à la contraception d’urgence ou à l’IVG médicamenteuse.

Voir utiliser mon homosexualité, qui plus est par une consoeur, pour faire valoir un avis opposé, était à la fois l’expression d’une abjecte homophobie dont la Justice pourra être amenée à juger des réparations nécessaires, et la preuve même d’une faiblesse d’arguments évidente.

Il est regrettable qu’en 2016, le droit des femmes à disposer de leur corps, à accéder à la contraception et à l’IVG nécessite encore une vigilance et un combat quotidiens.

Malgré l’émoi légitime, et la nécessaire vigilance, je souhaite cependant que toutes et tous vous relativisiez ce genre de comportements au sein de notre profession, tant sur le plan de l’homophobie que du refus d’accès à la contraception, qui n’est le fait que de professionnels déviants ultra-minoritaires, qui n’en restent pas moins condamnables, comme il en existe, hélas, dans tout corps de métier.

Partout en France, pharmaciennes et pharmaciens se dévouent quotidiennement au service des patients, sans distinction, à priori ni jugement.
Partout en France, vous pouvez pousser avec confiance la porte de pharmacies où vous recevrez écoute, conseils, aide et assistance.
Partout en France, chaque jour, loin des clichés du pharmacien rivé à son comptoir, notre métier, par des aspects très méconnus quand on n’a pas eu à y avoir recours, nous engage, du simple bobo aux pathologies les plus complexes, du nourrisson au chevet du patient en fin de vie.
Chaque jour vous nous enrichissez de votre confiance, chaque jour vous nous permettez de nous remettre en question et d’améliorer notre pratique professionnelle.

Malgré ce fâcheux épisode de la clause de conscience, dans chaque région, les Ordres régionaux des pharmaciens et l’Ordre national veillent à ce que ces règles et la Loi soient respectées, et chaque patient(e) peut (doit) y faire gratuitement valoir ses droits.

Gageons qu’avec la rentrée l’apaisement prévaudra, la confiance ne peut se bâtir sur le conflit, la méfiance, l’invective, l’insulte.

Je suis pharmacien, mon diplôme et mon serment m’engagent, que je sois gay ne leur donne pas de valeur différente, je me battrai toujours pour le droit des femmes à accéder sans entrave à la contraception et à l’IVG, je me battrai toujours pour le respect de la liberté de mes patient(e)s dans leurs choix, laissant chaque matin mes convictions, croyances, opinions personnelles à la porte de mon officine.

Merci à vous!

@DocPhilou

Publicités

4 réflexions sur “Je suis pharmacien, gay, et je me battrai toujours pour le droit des femmes à la contraception et à l’IVG, et pour le respect de la liberté de mes patient(e)s dans leurs choix.

  1. Entièrement d’accord avec vous ! Suis un Ch’ti pharmacien gay, et je m’occupe d’une association de lutte contre le Sida ainsi que contre ses préjugés … et encore actuellement, alors que les moyens de communication, les médias et leurs informations ne cessent de croître, la bêtise et l’ignorance, elles, atteignent des sommets …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s